«Porter le foulard ici est un appui aux dictatures islamistes qui imposent la burka là-bas»

Dans tous les systèmes les plus barbares, on voile les femmes. Pourquoi le supporte-t-on [en Europe] ? Parce qu’il s’agit de femmes et de musulmanes. Au nom de la différence culturelle ? Pourquoi ne pas accepter la lapidation et l’excision en ce cas ? Dans tous les pays musulmans, il y a des mariages de jeunes mineures avec des messieurs vieillissants. C’est une différence culturelle, n’est-ce pas ? Mais ici elle est considérée comme un délit : la pédophilie. Qu’en pensent ces intellectuels et les islamologues ?

Si, aujourd’hui, des jeunes juifs commençaient à porter l’étoile jaune, en clamant  » c’est ma liberté  » ; si des jeunes Noirs décidaient de porter des chaînes au cou et aux pieds, en disant  » c’est ma liberté « , la société ne réagirait-elle pas ?

« Entre la burka et le foulard coloré, la signification est la même. Parler de foulard, de bandeau n’est qu’une lâcheté sémantique, c’est une misérable ruse rhétorique. De plus porter le foulard, ici, est un appui aux dictatures islamistes qui imposent la burka là-bas. Le voile est l’emblème même du dogme islamiste. L’islam peut tout à fait vivre sans, mais il n’y a pas de pays islamistes sans le voile.  » [lire le texte intégral]

Publicités
Publié dans Chahdortt Djavann, l'essentiel. Étiquettes : . Commentaires fermés sur «Porter le foulard ici est un appui aux dictatures islamistes qui imposent la burka là-bas»
%d blogueurs aiment cette page :